« Don’t Look Up, déni cosmique », une comédie apocalyptique au vitriol portée par Leonardo DiCaprio et Jennifer Lawrence

Leonardo DiCaprio, Jennifer Lawrence, Meryl Streep, Cate Blanchett, Ariana Grande, Timothée Chalamet : ils se pressent tous au casting cinq étoiles de cette pépite grinçante en forme d’avertissement, à voir sur Netflix depuis le 24 décembre.
Une comète de 9 km d’envergure se dirige droit sur la Terre. Elle entrera en collision avec notre planète dans six mois et quatorze jours. Ce sera sans doute la fin du monde et de l’humanité.
Après avoir revérifié dix fois leurs calculs, deux astronomes obscurs, le professeur Mindy (Leonardo DiCaprio) et sa jeune doctorante Kate Dibiasky (Jennifer Lawrence) vont tenter d’alerter les plus hautes instances et l’opinion publique sur cette apocalypse imminente en espérant que tout sera tenté pour détourner la comète de sa trajectoire. En vain. Ils vont se heurter au déni, à la division de la société, à l’égoïsme, à la bêtise et au narcissisme général.
Le réalisateur Adam McKay signe à la fois le scénario et la réalisation de Don’t Look Up, déni cosmique, comédie grinçante à voir depuis le 24 décembre sur Netflix. Un film au casting cinq étoiles dans lequel Meryl Streep incarne avec jubilation une présidente des Etats-Unis aussi incompétente qu’avide de pouvoir (surtout ne rien faire qui ne serve ses intérêts), Cate Blanchett une présentatrice de talk-show narcissique, Ariana Grande une pop star tout aussi egomaniaque, Jonah Hill l’odieux fils et directeur de cabinet de la présidente américaine et Timothée Chalamet un jeune punk.
L’analogie avec l’urgence de la crise climatique est délibérée, et le tournage du film, pendant la pandémie, semble l’avoir rendu encore plus pertinent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.